Demain, la santé et les solidarités

L’accès aux soins est un enjeu central pour l’avenir de Dreux et de sa population. Pour faire face au vieillissement de la population, à la raréfaction des médecins généralistes et spécialistes, pour désengorger nos services d’urgence et pour répondre aux enjeux de santé dont souffre particulièrement notre territoire nous devons poser les bons diagnostics pour offrir les meilleurs solutions.

A Dreux les sujets d’inquiétude sont multiples : meilleure prise en charge de la périnatalité, du mal-être et de l’isolement croissants sur notre territoire et les problèmes de santé mentale que cela pose, les maladies chroniques et les conduites à risques en augmentation sans oublier l’importance d’une politique volontariste en terme de nutrition.

– Comment demain offrir une prise en charge plus rapide chez nos praticiens ?

– Comment assurer une santé de proximité et un suivi proche et durable des patients ?

– Comment lutter contre les inégalités sociales qui souvent se manifestent par des inégalités de santé ?

– Quelle place donner aux aînés et aux personnes en situation de handicap et comment prendre soin d’eux?

– Comment améliorer la solidarité dans notre ville et notre agglomération et répondre au mieux aux nouvelles attentes de la population ?

Nous vous attendons pour en discuter !

 

 

Demain, la vie économique

Il est temps de changer de perspective. Il est temps de donner un nouveau souffle à notre territoire, celui-ci peut et doit devenir un pôle d’innovation qui invente l’économie de demain.

Notre territoire est jeune, il est plein d’énergies, de talents et ouvert sur le monde. Il a tous les atouts pour être en phase avec son temps et devenir un modèle. Notre territoire est idéalement situé à une heure de Paris, à la frontière du Centre, de la Normandie et de l’Ile-de-France.

Dreux a fait la cruelle expérience dans son passé d’une économie trop spécialisée et reposant sur quelques grandes usines à vocation nationale, européenne ou mondiale. Lorsque tout va bien, les profits sont réinvestis ailleurs, lorsque tout s’effondre c’est un traumatisme dont on met de longues années à se remettre.

Il est temps de passer à autre chose et d’imaginer ensemble une économie plus humaine, plus locale, plus résiliente et plus verte. L’irruption du numérique, l’émergence rapide de nouveaux modèles économiques telle que l’économie circulaire sont autant d’opportunités.

Les solutions existent, il est temps de les mettre en œuvre.

Il n’y a pas de fatalité, nous voulons imaginer ensemble un futur meilleur. Nous voulons choisir une stratégie pour l’atteindre et agir collectivement de façon déterminée pour le mettre en œuvre.

Pour nos commerçants, artisans et entreprises, relever ce défi est un enjeu majeur pour assurer leur avenir et pour maintenir la proximité avec les Drouais. Pour chacun de nous, relever ce défi est primordial pour créer des emplois en affichant une image dynamique et attractive.

L’ambition, l’engagement et la fierté de toutes les drouaises et de tous les drouais sont indispensables. Toutes les idées sont bonnes à partager, chacun a en lui en une part de la solution, il suffit de les mettre en commun !

 

Demain, la meilleure éducation pour tous

Chacun de nous est conscient que l’éducation est le meilleur vecteur d’intégration, le meilleur levier d’émancipation et le meilleur moyen de lutter contre les inégalités sociales de départ pour permettre à chacun de nos enfants de vivre la vie qu’il souhaite. C’est la promesse d’une société juste et tournée vers son avenir.

A son échelle, une commune a les moyens et doit avoir l’ambition d’offrir une politique éducative qui réponde aux besoins de son territoire et aux aspirations de sa population.

La bonne capacité d’accueil en crèche, le bon niveau des installations scolaires sous sa responsabilité, une offre sportive ambitieuse et accessible qui assure une mixité sociale assumée, toutes ces attentes et bien d’autres sont légitimes.

Nous avons une très forte proportion de jeunes dans notre ville, c’est un atout considérable pour assurer le développement à long terme de notre territoire. Nous devons lutter avec determination contre toutes les formes d’assignations à résidence et surtout permettre à tous les talents d’exprimer leur potentiel. Quand l’un de nous réussit, c’est tout le collectif qui y gagne.

L’école est aussi le lieu privilégié pour transmettre les valeurs qui permettent la vie en société. Nous devons y consacrer les moyens nécessaires.

Sur un sujet aussi important, nous avons tous une opinion et peut-être une idée. Nous devons être ambitieux, volontaristes et si besoin innovants pour donner à notre ville le rayonnement que sa jeunesse mérite.

 

Demain, la citoyenneté

Forte de la diversité de sa population, héritière d’une histoire aux origines multiples, Dreux en a perdu le fil. Or, la citoyenneté et la laïcité sont des valeurs qui méritent d’être défendues pour un vivre ensemble apaisé.

Dreux a toujours été une ville frontière où les populations se sont croisées et parfois installées. Contrée d’abord habitée par les celtes, nommée Durocassium au temps des romains, Dreux fut pour longtemps le lieu de batailles et d’affrontements. Plus récemment, ce furent des vagues d’immigration successives, bretons, espagnols, portugais, marocains, algériens, tunisiens, turcs, pakistanais, et d’autres encore, autant d’origines qui forment le creuset et la richesse de notre population actuelle.

Nous avons perdu le fil de notre histoire et sommes en panne d’une mémoire vive qui permettrait de mieux nous comprendre .

Il est temps de donner un nouveau souffle à notre récit, en manifestant le caractère positif de notre diversité. Notre territoire peut devenir le lieu où se vit citoyenneté et laïcité en tout apaisement.

La citoyenneté est vitale pour Dreux. Au-lieu de constater passivement les dégâts liés à l’incivisme, une politique volontariste permettrait de mettre en valeur les nombreux liens citoyens qui ne demandent qu’à s’exprimer, et de garantir le minimum de respect du vivre ensemble.

Dreux est un terrain privilégié pour manifester notre capacité à transformer la vie citoyenne, forts de valeurs démocratiques, sociales et laïques. L’urbanisme ne résout pas tout.

Nous aurons besoin de l’engagement de toutes les drouaises et de tous les drouais pour relever ce défi. Toutes les idées sont bonnes à partager, chacun a en lui en une part de la solution, il suffit de les mettre en commun !

Demain, l’urbanisme et le logement

Demain la vision de l’urbanisme et du logement dans notre cité, devra s’appuyer sur un modèle différent. Le bâti seul ne suffit pas ! 

Dreux a beaucoup changé ces 20 dernières années, elle s’est transformée. De nombreux quartiers ont été réhabilités, d’autres suivront prochainement. Cette politique de construction volontariste était sans doute nécessaire pour pallier aux errements des décennies passées. Mais démolir pour reconstruire n’est pas sans conséquences si le lien humain, le respect de l’histoire de ces quartiers ne sont pas respectés et transmis. Si le sentiment d’appartenance à un tout commun, notre ville, n’est pas assuré.

Ainsi, des lignes de fractures urbaines coupent notre ville en quartiers plus ou moins égaux, ce qui contribue à fragmenter notre cohésion sociale.

Il nous faut, ensemble, repenser la relation entre notre centre et nos périphéries. Renouer notre coeur historique à nos plateaux mais aussi retrouver le lien naturel entre Dreux et les villages de son agglomération.

Enfin bien sûr, il nous faut prendre le pas de la transition écologique, aussi bien dans les liaisons douces que dans le logement neuf et la rénovation. Nous devons tendre vers l’habitat à production d’énergie positive, à une re-végétalisation de notre environnement urbain. Sans oublier l’indispensable exemplarité en terme de couverture numérique, véritable moteur de croissance et d’attractivité pour les années à venir.

 

Demain, la mobilité

Demain, la mobilité sera une mobilité durable. Les urbains ne se déplacent plus comme avant. Ils ont besoin d’une mobilité multimodale, de plus d’informations et de se déplacer en sécurité dans un environnement plus sain à moindre coût.

Aujourd’hui Dreux, c’est 3 km de voies pour cyclistes, 6 lignes urbaines de bus, 1 service de Transport à la Demande (TAD) et de Transport des Personnes à Mobilité Réduite (TPMR). Ce sont des trains réguliers vers Paris et la Normandie et 2 parkings en centre-ville.

Néanmoins, des sujets sérieux persistent :

– le stationnement, dont la gestion mal maîtrisée pénalise l’attractivité et le bon fonctionnement du centre-ville,

– la voiture, avec des entrées de ville (Est et Sud) insuffisamment aménagées pour absorber les embouteillages pendulaires,

– une circulation en centre-ville peu intuitive qui force à de nombreux détours et nuit à un aménagement piétonnier ordonné,

– le vélo, trop peu utilisé sur Dreux faute de voies cyclables,

– le co-voiturage et l’absence d’aires en ville alors que de nombreuses personnes travaillent en région parisienne et à Chartres,

– le train avec une ligne Dreux / Paris très fréquentée mais peu fiable et avec des tarifs inadaptés.

Proposer une nouvelle offre de mobilité à nos citoyens amènerait à revoir certains aménagements existants, proposer de nouveaux développements afin d’adapter la ville aux besoins de ses habitants et leur offrir une meilleure qualité de vie.

Nous aurons besoin de l’engagement de toutes les drouaises et de tous les drouais pour relever ce défi. Toutes les idées sont bonnes à partager, chacun a en lui en une part de la solution, il suffit de les mettre en commun.

 

Demain, la transition écologique

La protection de l’environnement n’est aujourd’hui plus une question de bien-être, ou de conscience morale, c’est devenu une question de survie, de mode de vie. On peut d’autant moins l’ignorer à l’heure où elle devient une opportunité de développement nouveau.

Aujourd’hui, Dreux n’est pas à la hauteur de l’enjeu. La mobilité douce, la protection de la biodiversité et des ressources, la valorisation des déchets, dont le plan régional vient d’être rejeté par l’agglomération, toutes ces politiques restent insatisfaisantes.

Nous avons pourtant de puissants leviers pour amorcer cette révolution décisive pour notre avenir :

  • Révolution technique et économique par l’investissement dans les secteurs d’avenir qui parviennent à concilier développement industriel, créations d’emplois et reconquête de notre environnement.
  • Révolution civique par une politique éducative ambitieuse et par un effort réel à la transition écologique : tri des déchets pour tous et valorisation des matériaux par le recyclage et l’économie circulaire.
  • Révolution politique par des choix déterminés et courageux pour protéger nos ressources et notre santé avec par exemple un traitement des eaux responsable et un soutien aux producteurs qui s’engagent.

Pour accomplir cette révolution, nos villes sont un laboratoire privilégié. De bonnes pratiques de nos voisins sont à décliner chez nous, une volonté plus ambitieuse doit guider nos choix d’urbanisme et l’intelligence collective doit permettre d’inventer ici des solutions concrètes et innovantes.

Par ailleurs, la croissance verte est également une fantastique opportunité de développement pour nos territoires avec des emplois qui ont du sens, utiles à tous et non-délocalisables.

Pour que Dreux soit demain un modèle du bien-vivre, de conciliation apaisée entre développement humain et respect de la nature, nous devons être ambitieux, inventifs mais surtout déterminés.

Nous aurons besoin de l’engagement de toutes les drouaises et de tous les drouais pour relever ce défi. Toutes les idées sont bonnes à partager, chacun a en lui en une part de la solution, il suffit de les mettre en commun !

 

 

Demain, une ville de culture

La culture est un facteur d’identité et d’appartenance. Nous sommes drouais parce que nous partageons une histoire commune qui nous lie aux temps anciens tout autant qu’à des contrées insoupçonnées. Une politique culturelle n’est ni un bonus ni une variable d’ajustement, elle est au coeur de tout projet social. 

Notre ville jouit d’un patrimoine historique très riche, aussi bien matériel que vivant. Un parcours séculaire se tisse entre les différents monuments qui jalonnent notre cité : de la Chapelle Royale au Beffroi, de l’arsenal aux anciennes fortifications. Le cours sinueux de la Blaise nous fait traverser les époques et les styles pour découvrir une ville de Dreux héritière d’un passé mouvementé et fait de rencontres.

Cette tradition s’est poursuivie à l’époque récente et aujourd’hui ce sont près d’une centaine de nationalités qui se mêlent dans nos rues. Cette diversité nourrit les nombreux artistes que notre ville a vu naître. Ensemble nous poursuivons la grande histoire de nos fêtes annuelles avec la Saint-Denis et la procession des Flambards. Dreux reste un centre de production artistique et d’exposition, l’Hôtel Montulé et le centre contemporain de l’Ar(T)senal ont rejoint le musée historique Marcel Dessal, classé en 2017 meilleur musée d’Eure-et-Loir et 4ème de la région Centre-Val de Loire.

Pourtant, malgré ses atouts notables Dreux peine à s’installer comme une ville au fort dynamisme culturel. En témoignent nos célébrations qui s’essoufflent d’années en années. Inexorablement un fossé se creuse entre les Drouais et leurs richesses : leur Beffroi leur est fermé depuis des années, la Chapelle Royale est isolée depuis la fermeture du chemin de ronde, les musées apparaissent encore trop souvent invisibles des habitants et surtout notre histoire récente n’est pas suffisamment transmise aux jeunes générations.

Nous sommes convaincus que Dreux a les moyens de se relever, de renverser cette réputation négative et injuste. Au delà de reconnecter les Drouaises et le Drouais à leur histoire et de redonner la joie de se rassembler dans nos rues, nous avons l’ambition d’une véritable politique touristique à la hauteur du potentiel de notre agglomération.

Nous voulons une culture forte et accessible à tous, audacieuse et qui valorise nos talents. Participez à cet élan collectif pour que la fierté prenne la place de la nostalgie.